PROFIL – FRÉDÉRIC METTHÉ

                    Je suis né à Saint-Jérôme en 1949. Dès l’adolescence, je ne m’intéresse pas seulement à la musique et aux arts visuels, je m’adonne aussi à l’écriture et j’adapte le roman d’Agatha Christie Dix Petits Nègres pour le théâtre. Pour jouer mon adaptation théâtrale, je fonde ma troupe, je fais la mise en scène et je compose la musique. À cette même époque, je suis engagé par le Centre Culturel de Shawinigan comme compositeur, pour la représentation d’une pièce de Ionesco : la Cantatrice Chauve que met en scène le comédien Julien Poulain.

                    En 1971, je publie aux Éditions Partis-Pris - Les Éditions de l’homme - deux recueils de poésie Le Bateau Ivre et Ma Cage de Verre. En 1974, comme compositeur, j’entreprends une tournée de concerts en France. De passage à Saint Quentin j’enregistre une émission pour l’O.R.T.F. À mon retour sur Paris je présente trois manuscrits de poésie aux Éditions Saint- Germain- des- Prés . Les trois volumes sont réunis par la maison d’édition française en un seul livre et publiés en 1976 à Paris sous le titre :Souche de bronze.

                   1977 arrive, faute de temps, je me vois obligé de délaisser les arts visuels et le théâtre. C’est la musique qui l'emportera. Dès la fin des années 70 et durant les trois décennies suivantes, j’écris mes œuvres les plus importantes. En 1983, le compositeur Henry Mancini me met en rapport avec Richard Hazard de la Paramount Pictures, avec qui je partage le travail de quelques orchestrations pour mon troisième album intitulé Face, que je produis et réalise avec la participation de 40 musiciens. Pour ce projet, je travaille également avec le compositeur français Jean-Michel de Faye que me recommande Michel Legrand.

                    En 1984, j’entreprends une tournée sur le territoire québécois. Je donne une quarantaine de concerts dont plusieurs dans les Maisons de la Culture. Rapidement, je me retire de la scène que je n’arrive pas à apprivoiser, pour me consacrer presqu’entièrement à la musique de Cinéma et de la Danse. En 1986 je compose plusieurs musiques de ballet, commandées par le chorégraphe Eddy Toussaint et le Anna Wyman Dance Theater de Vancouver. De 1987 à 1989, je suis engagé comme directeur musical chez Cinéma Cinéma Films Corporation. En 1991, je fonde ma compagnie de production musicale Frédéric Metthé International Inc (F.M.I Inc).

                    En 1996, je suis boursier du Conseil des Arts pour mon album 44 OCTOBRE.

 

Le prolifique musicien Frédéric Metthé nous livre un quinzième album intitulé 44 octobre issu d’une longue recher- che musicale. Encore une fois le compositeur fait preuve d’une grande originalité dans cette œuvre à la sonorité très particulière, à la musicalité très colorée et texturée - Le Musicien Québécois.

Bravo pour la réalisation et la musicalité de votre album 44 Octobre. - Jean-Michel Defaye compositeur et chef d’orchestre de Léo Ferré et de Serge Reggiani.

 

                    Depuis 1987, j’ai signé la musique d’une douzaine de productions cinématographiques dont un film pour la série Les Grands Explorateurs du cinéaste Alain Saint-Hilaire et en 2009, un court métrage du jeune cinéaste Ismaël Auray, en nomination au Festival de Cannes en 2010 pour son film Cabaret de la dernière chance. À la fin de l’année 2002, j’ enregistre en quatuor de jazz mon dernier album OZ. J’ai composé à ce jour plus de 300 œuvres pour piano et orchestre; contemporaines, classiques, actuelles et musiques de jazz – SOCAN – YouTube.

                     L’année 2003 en est une de transition, je décide de prendre mes distances avec la musique. Ma passion pour les arts visuels, me rattrape et me mène inexorablement à la peinture.

 

Frédéric Metthé is a multifaceted man, always looking for new ways of personal expression and deep communication, with the new century. - Isabel Del Rio Arts Editor in Yareah magazine, Manhattan - New York – Google.

 

                    En 2005, je suis sollicité comme membre du jury pour le choix des bourses distribuées par le Conseil des Arts et des Lettres. En 2007, je signe un contrat avec ITunes World pour la distribution et la diffusion de sept de mes albums sur tous les sites de musique sur le NET. En 2009, je publie un livre de musique dans lequel on retrouve mes œuvres pianistiques les plus marquantes - Dépôt légal à la Bibliothèque Nationale du Québec.

                     Depuis 2010, mes toiles ont été vues par des milliers de personnes; amateurs d’art abstrait, dans différents lieux de diffusion du Québec comme, le Centre culturel Uplands de Sherbrooke, le Musée de l’Hôtel- des- Postes de Victoriaville, le Centre culturel Pauline-Julien de Trois-Rivières, le Centre culturel Gérard-Dallaire de La Pocatière, le Musée Beaulne de Coaticook le Musée des beaux-arts de Mont-Saint-Hilaire, la Bibliothèque Alain Grandbois de Saint-Augustin-de-Desmaures, la Maison André-Benjamin-Papineau et la salle André-Mathieu à Laval, la Galerie Fabienne Rhein à Montréal.

                     Octobre 2012, sortie du livre Ce qui cherche à naître, du sociologue et journaliste montréalais Robert Laplante, illustré par ma toile Beauté volée. En novembre, mon tableau A Cappella illustre la première page du journal l’Action Nationale. En juin, la direction des immobilisations et de l’intégration des arts à l’architecture, m’accueille comme membre au fichier des artistes de la Politique d’intégration des arts à l’architecture et à l’environnement des bâtiments et des sites gouvernementaux et publics.

                      En 2013 Le Musée des beaux-arts de Mont-Saint- Hilaire fait l’acquisition de ma toile La Cité Interdite. Le musée m’invite également comme membre du jury pour son exposition annuelle Le Salon d’automne. En cette même année, je joins la banque de personnes-ressources du Conseil des Arts et des Lettres - C.A.L.Q. - en arts de la scène.

                      Décembre 2015, je suis invité à siéger sur le conseil d’administration du groupe Diffusion Momentum, propriétaire et gestionnaire de l’espace culturel Le Carré 150 à Victoriaville. En février de cette même année, je suis engagé par la Ville de Victoriaville et la MRC des Bois-Francs comme artis- te multi-disciplinaire pour coordonner la réalisation d’une œuvre collective intitulée La mécanique du cœur, dans mon village de Notre-Dame-de-Ham. En mars, on me confie également la réalisation d’ une série de documentaires sur le projet Être ici c’est.... Au printemps de cette même année 2015, publication du livre de Jean-Guy Lachance Fragments d’époque, avec ma toile Voyage intérieur, pour en illustrer la page couverture. En cette année 2015 je réalise plusieurs courts métrages: L’Extase, La Noce, Vol de nuit, Mel et Fletcher, Être ici à Notre-Dame-de- Ham c’est..., Être ici à Sainte-Clothilde de Horton c’est... - YouTube.

                     On retrouve dans le très bel ouvrage de Helene Caroline Fournier, commissaire d’expositions internationales Pour une lecture éclairée de l’art contemporain, deux pages consacrées à mon travail d’artiste peintre.

Vos œuvres ont un côté très construit; venant presque de la main d’un architecte. Dominic Besner, PEINTRE.